La fameuse question sur les qualités et défauts en entretien d’embauche vous fait peur? Tournez-la à votre avantage, car c’est aussi ça l’art de bien mener ses entretiens. Je vais montrer dans cet article comment on peut s’y prendre face à cette question. Mais attention il est important de rester soi-même et ne pas oublier que trouver ses qualités et défauts nous sert à nous en premier lieu.

Qualités et défauts en entretien d’embauche: pourquoi faire?

Dans tout ce que j’ai lu à ce sujet, j’ai l’impression que l’on oublie le sens de la démarche de l’entretien d’embauche. C’est certes un moment d’échange important pour le recruteur, mais aussi tout autant pour le candidat!

Du point de vue du recruteur

« Citez vos 3 qualités et 3 défauts. » Une partie des recruteurs sont unanimes: la question des 3 qualités et défauts en entretien d’embauche n’est pas la meilleure façon pour découvrir la personne. Néanmoins, nombreux sont ceux qui la pratiquent encore. C’est une manière très explicite afin de mieux nous connaitre, qui perd son sens, car souvent la réponse est une réponse bateau, qui ne permet pas vraiment d’avoir un aperçu de la vraie personnalité du candidat.

Découvrir la personnalité du candidat. Certains recruteurs poseront des questions explicites comme celle des 3 qualités et 3 défauts, d’autres analyseront vos exemples et votre façon de parler de vos expériences passées. Néanmoins, tous ont pour objectif commun de mieux vous connaitre pour savoir, par exemple, si votre personnalité pourrait facilement interagir avec les autres membres de l’équipe ou avec votre futur manger.

Du point de vue du candidat

J’ai l’impression que l’on a de temps en temps la tendance à voir les questions du recruteur comme une menace. Or, un entretien n’est pas un interrogatoire, c’est un échange avant tout. C’est une opportunité de parler de nous, connaitre l’entreprise, identifier si, nous aussi, nous avons envie de créer une collaboration.

Parler de soi ouvertement. Donner les éléments qui reflètent bien notre personnalité permet d’éviter des erreurs. Par exemple accepter un job qui ne nous convient pas. Si l’on s’invente des qualités qui ne sont pas les nôtres, on peut se retrouver dans une position où l’on ne sent pas à notre place et, finalement, on voudra changer. Parler de ses vrais qualités et défauts, c’est augmenter ses chances à trouver un job qui nous correspond. L’atelier individuel Découvrir son type de personnalité permet de trouver ses qualités et défauts, ainsi que de savoir parler d’eux et se valoriser mieux.

Comment parler de ses qualités et défauts en entretien d’embauche?

Le principe est de rester soi-même. Aller sur un job qui ne nous convient pas n’a pas de sens, à part si nous avons besoin d’une rémunération rapidement. Mais sur le long terme, même ces raisons ne suffiront pas.

Mettre l’accent là où il faut

Nous avons tous une grande palette de qualités et de défauts, mais nous n’avons pas besoin de tout déballer sans réfléchir. L’idéal est de mettre en avant ce qui pourrait être le plus vu en action dans le job en question.

Par exemple, vous êtes un vrai enthousiaste et vous avez des facilités à motiver les personnes autour de vous. Si l’on vous demande vos qualités et défauts en entretien, parler de ce trait de caractère pour un job pour lequel c’est un vrai atout, c’est parfait. Par contre, parler de ce trait uniquement alors qu’il n’est pas le plus important pour ce job en particulier – non. Il ne s’agit donc pas de cacher votre côté enthousiaste, mais en parler plus brièvement et laisser plus de place à d’autres qualités qui vous valoriseront mieux pour le poste en question.

Et les défauts?

Parler de ses défauts. On est tous humains, la perfection n’existe pas. C’est vrai que les faux bons défauts existent et circulent encore en entretiens d’embauche. Par exemple, le fameux perfectionnisme. Mais en vrai plus personne n’y croit. D’autant plus qu’il ne faut pas oublier qu’en psychologie le perfectionnisme peut être une manifestation de névrose…

Se connaitre. Bien sûr que vous allez être jugés, et bien sûr, comme nous sommes tous des humains (et les recruteurs aussi), dire juste ses défauts ouvertement ne vous sera pas favorable. Par contre, si l’on montre en entretien que l’on est conscient de ses qualités et défauts et que l’on y travaille, on marque des points! Mon conseil est donc de parler des défauts qui vous caractérisent (pas des défauts inventés). Mais aussi d’expliquer comment vous les avez repérés, que faites-vous pour les prendre en compte et les gérer. Je peux vous apprendre à maitriser cet aspect afin d’être plus à l’aise et réussir mieux vos entretiens: Construire son storytelling.

Le hasard

Nous ne pouvons pas tout maitriser et tout connaitre. Le côté subjectif est énorme. Par exemple, vous pouvez rappeler quelqu’un à votre futur manager, une personne dont il garde un mauvais souvenir. Et voilà, sans rien faire, vous avez des points en moins. C’est une fois de plus la raison pour laquelle il faut rester le plus naturel possible, tout en gardant le côté professionnel. Rester authentique nous donne plus de chance de réussite une fois sur place.

Connaitre ses qualités et défauts, et en parler ouvertement en entretien d’embauche

C’est vrai que j’aurais dû peut être commencer par ce point! Finalement, pour mettre en avant ses qualités et parler ouvertement de ses défauts il faut déjà les connaitre.

La découverte de soi ne se fait pas en 3 secondes et demande du travail, mais qu’est-ce que c’est bénéfique pour nous, notre entourage et nos projets! Plus on se connait, plus on se fait confiance et plus on choisit des chemins qui nous correspondent. Trouver ses vrais qualités et défauts nous aide donc bien au-delà des entretiens d’embauche.

Comment? La prise de recul et la réflexion. Les outils divers comme le MBTI ou juste une demande de feedbacks sont des choses qui peuvent nous aider à mieux nous connaître et à nous apprendre davantage sur nos qualités et défauts.

Si les sujets liés à la recherche d’emploi vous intéressent, voici quelques articles sur cette thématique:

Et puis pour finir et se détendre un petit peu voici une vidéo très sympa d’un entretien d’embauche improbable: