Génération Y, Gen Y ou Millennials, vous en avez certainement entendu parler autour de vous. Ces termes sont bien connus dans la sphère RH et reviennent souvent lors des réunions des Talent managers. En fait, la Génération Y, c’est vous et moi. Et oui, on parle de nous! On doit alors maîtriser au moins un peu le sujet, mais aussi savoir comment en bénéficier. 😉

Et moi, je fais partie de la Génération Y?

On considère que la Génération Y est née en Occident entre 1980 et 1999. Pour ma part, je suis née en 1988, en plein dedans! Par contre, même si je ne suis pas née en Occident, j’ai grandi en France et je me reconnais dans les attributs de la Génération Y.

Et les Millennials alors? C’est un terme anglais. Mais sachez juste que lorsqu’on parle des Millennials, on parle de la Génération Y.

Entre X et Z. La Génération Y se situe entre deux autres générations, qui sont d’ailleurs tout aussi intéressantes à comprendre et connaitre. Au début, nous sommes donc plutôt amenés à travailler davantage avec la Génération X, mais avec le temps nous allons côtoyer de plus en plus de Z.

Baby Boomers. En cours d’histoire-géo, on nous a parlé du pic des naissances après la Seconde Guerre mondiale: le fameux baby boom. Les parents de la plupart d’entre nous sont nés durant le baby boom: ce sont donc eux les baby boomers!

Je m’intéresse beaucoup aux recherches sociologiques liées aux générations. Elles peuvent être utilisées dans le pro, mais aussi dans le perso. Je vais donc certainement écrire d’autres articles sur le sujet.

Que dit-on de nous?

Il y a un peu de tout, mais comme d’habitude il y a quelques grandes lignes qui se dessinent. 

Marre de ces jeunes!

J’ai entendu ce point de vue assez souvent. Tout le monde n’est pas forcément ravi de nous voir débarquer. Mise à part les phrases qui existent dans tous les temps comme « Nous n’étions pas comme ça! » ou « Quel manque de respect! », il y en a d’autres qui pointent la Génération Y plus précisément. On entend alors: « Comment peut-il refuser un CDI?! C’est dingue ça! » ou « Elle doit toujours passer par moi, comme je suis son boss. »

On distingue clairement un conflit générationnel prononcé, qui doit être géré dans les grandes structures avec des pincettes. Encore un beau challenge pour les RH!

Pas le choix, faut y aller

Qu’on le veuille ou non, toutes les générations sont à prendre en compte, car les unes remplacent les autres naturellement. Il y a donc ceux qui ne sont pas forcément convaincus de nos atouts, mais qui comprennent que notre poids dans la société ne fera que se renforcer naturellement.

Wow, très intéressant!

Nous l’avons compris: les baby boomers ou les X devront accepter l’arrivée de nouveaux. Mais au-delà de cet aspect purement mathématique et naturel, il y a aussi d’autres valeurs intéressantes à prendre en compte pour les entreprises.

J’ai déjà entendu des cadres RH et des dirigeants parler des opportunités liées à la meilleure intégration de la Génération Y dans ses effectifs. Nous sommes donc attendus et notre approche est valorisée.

Opportunités pour la Génération Y

Il y a plein de raisons pour lesquelles il faut porter fièrement nos valeurs et notre vision du monde.

En tant que consommateur 

Nous avons notre mot à dire: nous sommes intéressants pour les entreprises en tant que consommateurs. Désormais, pour la plupart d’entre nous, nous travaillons et donc dépensons notre argent.

Nos choix et notre comportement en tant que consommateur peuvent significativement impacter les entreprises. Alors, n’hésitons pas à définir nos besoins et les faire entendre.

En tant que collaborateur 

Tout naturellement, un collaborateur de la Génération Y comprend mieux les clients de l’entreprise de la même génération. Il y a des chances qu’il utilise les mêmes réseaux, mettre l’accent sur les mêmes aspects et donc comprendre mieux le besoin de ces clients.

Par ailleurs, un collaborateur de la Génération Y est capable d’éclairer sur les nouvelles tendances, ce qui est nécessaire sur l’évolution à long terme de l’entreprise. Utilisons cette opportunité!

Génération nouvelle entreprise

En tant qu’entrepreneur de la génération Y

Ce n’est pas nouveau: si certaines entreprises peinent à se renouveler et à laisser ouvrir les portes aux nouveaux qui ont tendance à basculer les habitudes, cela laisse un champ propice pour les entrepreneurs.

Les entrepreneurs de la génération Y ont un CA 5 fois plus élevé que celui des plus de 55 ans (source: article de Challenges). Il ne faut donc pas hésiter!

Comment valoriser nos forces et atouts?

Nous avons souvent tendance à oublier nos points forts les plus naturels, et donc ne pas les valoriser. En tant que représentants de la Génération Y, n’hésitons pas à monter aux autres notre valeur sans oublier que la perfection n’existe pas, et chaque force peut avoir son revers de la médaille.

Digital

Nous avons connu la naissance de l’Internet, avec la période avant et après. Nous avons vécu les évolutions du digital et ses premiers pas: nous connaissons donc l’avant et l’après. Certains d’entre nous sont même devenus pros du digital, d’autres ne savent pas comment imaginer la vie sans. C’est comme ça que de temps en temps on se réveille et commence à faire des cures de digital detox!

Équilibre

Nous cherchons plutôt un équilibre entre notre vie pro et vie privée, ou du moins on ne souhaite pas mettre de côté notre vie au profit de la carrière seule. Trouver un équilibre dans ce que nous faisons est donc important.

On retrouve ici d’ailleurs l’idée de trouver son Ikigaï, son équilibre qui permet de répondre au maximum à nos aspirations. Pour en savoir plus sur cet outil et le mettre en pratique, vous pouvez utiliser le test et les conseils de l’article: Ikigaï ou comment trouver son équilibre?

Sens, un mot important pour la génération Y

Je pense que ce dernier n’est pas exclusif à la Génération Y seule, mais c’est peut-être elle qui le met le plus en avant. On parle du sens, en verbalisant ouvertement son besoin qui devient alors moins tabou. 

On ne peut pas le cacher: on a de plus en plus du mal à trouver du sens dans ce qu’on fait aujourd’hui, surtout dans les grandes structures. Le lien entre notre tâche et la mission de l’entreprise se perd, et encore plus lorsque celle-ci ne nous tient pas à coeur et même contraire à nos valeurs.

Vivre aujourd’hui, une autre caractéristique de la génération Y?

Nous n’avons plus le même rapport au temps que les générations précédentes. En France, l’âge de la retraite est désormais passé à 67 ans. Attendre la retraite pour vivre n’a donc pas vraiment de sens. C’est ici que nous retrouvons la nation du sens et de l’équilibre que nous chérissons tant.

On a envie de s’épanouir maintenant: trouver un métier qui nous intéresse et nous correspond, faire ce qui correspond le plus à nous, ne pas perdre le temps sur le reste, ne pas attendre un potentiel bonheur futur.

Se connaitre

Au-delà des aspects générationnels, se connaitre est très utile dans la vie. Mettre en valeur nos forces et travailler nos points faibles, ou déjà tout simplement les connaitre, nous permet de mieux maitriser notre orientation professionnelle, nos interactions avec les autres, notre capacité à rebondir.

Dans cette optique, j’ai essayé des outils de toute sorte. Certains ont été d’une grande aide, d’autres – moins, mais tous à leurs façons m’ont servi à découvrir une facette de moi, qui me sert aujourd’hui. En tant que praticienne certifiée MBTI, je propose un atelier individuel qui s’appelle Découvrir son type de personnalité. C’est une réelle découverte de soi, mais aussi des autres. Un bon moyen de connaitre ses forces et apprendre à les valoriser.

… Sans oublier les autres 

N’oublions pas que nous faisons tous partie de la communauté. Par ailleurs, nous serons un jour nous aussi à la place des générations précédentes. S’adapter et inviter les autres à faire pareil afin de faciliter la communication peut être bénéfique pour tous. Nous avons tous à y gagner!

En résumé: génération Y, c’est qui?

Les générations se succèdent sans cesse. La Génération Y fera son chemin et impactera l’histoire à sa manière. Malgré les crises économiques et la situation écologique actuelle, nous avons les clés en main pour réussir et essayer de rendre ce monde meilleur! Valorisons-nous, appuyons-nous sur nos forces et restons ouverts au monde de demain.

Si mon blog vous plait, vous pouvez vous abonner au site ou au compte Instagram pour voir les dernières nouvelles.